Pourquoi cette campagne « On n’enferme pas un enfant. Point. » ?

Le gouvernement fédéral belge prévoit de construire un nouveau centre fermé pour y enfermer des familles avec enfants mineurs. Ce projet a été signalé dans l’Accord de Gouvernement du 9 octobre 2014. Depuis le début de cette législature, la Plate-forme Mineurs en exil et UNICEF Belgique demandent au gouvernement fédéral d’interrompre ce projet. 

Après que le Secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, Monsieur Theo Francken, a réitéré ses intentions de réaliser ce projet dans le courant de l’année 2017 dans sa note de politique générale de novembre 2016, la Plate-forme Mineurs en exil et UNICEF Belgique ont décidé de réaliser une campagne afin de sensibiliser le grand public.

Plus de 100 organisations ont déjà annoncé soutenir notre position contre la détention d’enfants. Avec la campagne « On n’enferme pas un enfant. Point. », nous désirons informer le grand public et le mobiliser contre ce projet. 

Nous refusons que des enfants soient enfermés dans notre pays, uniquement en raison de leur statut migratoire ou de celui de leurs parents ou tuteur. Nous voulons que tous les enfants soient traités comme des enfants, qu'ils et elles soient libres, soignés et protégés, et qu'ils et elles puissent jouir des mêmes droits. (Cliquez ici pour accéder à notre position complète.)

Une campagne de

Unicef
Mineurs en exil

En partenariat avec

Caritas
Ciré
Vluchtelingenwerk Vlaanderen
JRS