Que pouvez-vous faire si l’un de vos proches a été arrêté ?

Différentes organisations, réunies dans le Groupe Transit, visitent régulièrement les cinq centres fermés (Centre de Transit Caricole, Centre de rapatriement 127bis, Centre pour illégaux à Merksplas, Centre pour illégaux à Bruges et Centre pour illégaux à Vottem) et les maisons de retour (à Saint-Gilles-Waes, Tielt/Zulte, Tubize et Beauvechain).

Connaissez-vous quelqu’un qui a été arrêté et enfermé dans l’un des cinq centres fermés ? Ou connaissez-vous une famille qui a été arrêtée à la maison et transférée vers une maison de retour ? Vous pouvez le signaler auprès du Groupe Transit en envoyant un mail à detentie@vluchtelingenwerk.be ou en contactant le numéro central de Vluchtelingenwerk Vlaanderen : 02/225.44.00. 

Le Groupe Transit informera alors les visiteurs des centres pour qu’ils rencontrent ces personnes lors de leur prochaine visite.

Pour ceci, ils ont besoin des infos suivantes :

  • Nom de la personne détenue
  • Nom du centre fermé ou de la maison de retour
  • Numéro de badge de la personne (chaque personne reçoit un numéro individuel lors de l’arrivée dans le centre fermé)
  • Des informations supplémentaires sur la situation de la personne peuvent être utiles.

Pour plus d’informations sur le Groupe Transit, voir ici (en français) ou ici (en néerlandais)

Si vous désirez rester au courant de la campagne de la Plate-forme Mineurs en exil et UNICEF Belgique : cliquez ici.

 

 

Une campagne de

Unicef
Mineurs en exil

En partenariat avec

Caritas
Ciré
Vluchtelingenwerk Vlaanderen
JRS